Syndrome métabolique

Les bienfaits du manger lentement : syndrome métabolique


A partir de 50 ans, manger vite participe au risque de syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique désigne la présence d’un ensemble de signes physiologiques qui accroissent le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Son risque est estimé avec la mesure de plusieurs paramètres physiologiques (Pression artérielle / Tour de taille / Taux de triglycérides / Glycémie à jeun / Cholestérol à jeun).

 


Corrélation risque du syndrome métabolique et la vitesse d’alimentation

Depuis 2009, plusieurs études 12345 6 sont publiées qui corrèlent le risque de syndrome métabolique avec la vitesse d’alimentation. Une de ces études, menée au Japon, porte même sur une population qui atteint 56865 participants. La vitesse d’alimentation est corrélée de manière significative et positive au risque de syndrome métabolique.

En 2017, une autre publication a étudié l’évolution de populations de 1083 individus sur 5 ans. Âgé au départ de 50 ans, en fin d’étude, les participants étaient donc âgés de 55 ans.

•      Mangeur rapides : 11,6 % étaient passés en risque de syndrome métabolique

•      Mangeurs moyennement rapides : 6,5 % étaient passés en risque de syndrome métabolique

•      Mangeurs lents : 2,3 % étaient passés en risque de syndrome métabolique

En 5 ans, de 50 ans à 55 ans, proportion des personnes qui passent en risque de syndrome métabolique


Etudes

•      Manger plus lentement peut être un changement de mode de vie crucial pour prévenir le syndrome HYPERLINK "https://www.ahajournals.org/doi/abs/10.1161/circ.136.suppl_1.20249"métabolique(Japon, 2017, 1083 adultes de 50 ans)

•      La vitesse d’alimentation est corrélée de manière significative et positive au syndrome métabolique. (Japon, 2014, 56865 participants)

•      Le groupe de mangeur rapide ( HYPERLINK "https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22633791"< HYPERLINK "https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22633791"5 min) présente par rapport au groupe de mangeur plus lent ( HYPERLINK "https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22633791"> HYPERLINK "https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22633791"15 min) un risque cardio métabolique nettement accru (Corée, 2013, 8755 adultes).

•      Le fait de manger rapidement est positivement corrélé au risque de syndrome métabolique (Japon, 2013, 4912 adultes)

•      Manger jusqu’à se sentir rassasié et manger rapidement augmente les facteurs de risque métaboliques (Japon, 2011, 13195 adultes)

•      Le groupe présentant un syndrome métabolique (obésité, hypertension artérielle, taux de cholestérol des lipoprotéines de haute densité faible, taux de triglycérides élevé et taux de glycémie élevé à jeun) était plus susceptible de manger rapidement (Corée, 2009, 7081 adultes)

Paiement 100% sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide

Expédition sous 24 h
Puis livraison en Lettre Suivie - Délai 24 h à 72h
Dans votre boîte aux lettres sans signature

EFFICACITE DEMONTREE
Publications scientifiques- Prix techniques et médicaux - Brevets déposés

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,